Congo Brazzaville. “L’implémentation de la couverture maladie universelle en Afrique : le cas du Congo”

0
221
DR.
Publicité

TRIBUNE. C’est le titre de la thèse de Aude Beverli Vaya, expert en assurances nanti d’une forte expérience sectorielle de plus de 20 ans. Il vient brillamment de soutenir cette thèse à la Hec, à Paris. Parcourons cette OPA de l’expert congolais qui , dans une étude comparative de la Couverture Maladie Universelle(CMA) en Afrique, trouve adapté le modèle rwandais en la matière.

“Le Rwanda, écrit Aude Vaya, a pu développer un modèle innovant qui constitue une véritable réussite pour toute l’Afrique.

Il permet de couvrir aujourd’hui près de 90% de la population rwandaise.

Publicité

Le développement des mutuelles de santé au Rwanda est une option délibérée du Gouvernement pour accroître l’accessibilité financière de la population aux soins de santé et aussi le financement des structures de santé. Les bénéficiaires des mutuelles de santé ont accès aux soins de santé primaires, secondaires et tertiaires au même titre que les travailleurs du secteur structuré…”

En ce qui concerne le Congo Brazzaville, l’auteur propose, à contrario du Gabon et du Rwanda, qui n’ont pas un régime spécial pour les retraités, de créer un “Régime des Agents Retraités” (RAR). Une justification d’autant que ces derniers n’ont pas

les mêmes revenus que les actifs. Bien plus, la périodicité de leurs revenus n’est pas identique aux agents actifs, ni les prélèvements qui ne peuvent être calculés au même taux. Ce régime est constitué des retraités du secteur privé, public, militaire et tout autre personne ayant cotisé pendant sa vie active.

A l’instar des agents actifs, “l’enregistrement des retraités ne devrait pas être un problème car ils sont bien enregistrés dans le fichier de la CNSS et de la CRF”, soutient Aude Baverli Vaya. Faut-il noter que le Congo compte quelque 80 000 retraités des secteurs privé et public, avec une masse de pension annuelle de 240 000 000 000 FCFA.

L’auteur y ajoute aussi la création d’un “Régime des Etudiants” (RE), semblable au régime des retraités dans sa composante. ce régime prend en charge les étudiants nationaux et étrangers légalement enregistrés dans les l’universités congolaises. Quel système de CMU s’adapterait le mieux au contexte local du Congo ?

“La catégorisation sociale permet de regrouper la population selon des critères choisis”, y répond Aude Beverli Vaya dans sa thèse.

Pour cette étude, il a choisi de regrouper la population en six catégories :

les travailleurs du secteur formel( public et privé) ;

les travailleurs du secteur informel,

les retraités,

les étudiants,

les sans-emplois, les peuples autochtones, et les démunis.

Nous y reviendrons, notamment sur la phase d’implémentation ajustée au Congo. Intéressante thèse.

Par Alphonse Ndongo

Journaliste économique et financier.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here