Centrafrique : le général Alfred Service, sauté de la garde présidentielle

0
249
Le général Alfred Service, ancien directeur général de la garde du Président Faustin Archange Touadera. ©Autres presses

Les rumeurs circulaient il y a quelques jours en République centrafricaine. C’est désormais confirmé ! Le général de division Alfred Service n’est plus directeur général de la garde présidentielle.

Alors que les raisons de son limogeage restent encore floues, le général Alfred Service est, par la même occasion, nommé ministre conseiller à la Primature. C’est un décret lu, le mardi 24 janvier 2023, à la radio nationale qui a confirmé son limogeage de la tête de l’appareil sécuritaire du locataire du Palais de la Renaissance.

Même si le document ne parle que de sa nomination au poste de ministre conseiller chargé de la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et des petits calibres à la primature, les dispositions énoncent clairement sa séparation d’avec le cercle fermé du Chef de l’Etat.

Près de trois années au service de la sécurité du président Touadera, le nom du général Alfred Service a été cité, par certains médias, dans plusieurs tensions au sein de la garde présidentielle. D’autres sources évoquent une vive tension entre lui et certains proches du Président Touadera, eux aussi dans le cercle fermé de la sécurité du Chef de l’Etat. Mais pour le moment, il est difficile de dire que ces raisons justifient son éviction. Car aucune communication officielle n’est encore faite à ce sujet.

Le désormais ancien chef de la garde présidentielle devra porter, dans les jours qui suivent, sa nouvelle casquette de ministre conseiller à la Primature. La garde présidentielle, elle, attend de connaître le nom de son nouveau chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici