Centrafrique : la Banque mondiale offre 900 tonnes de médicaments et équipements biomédicaux au ministère de la Santé

0
164
Le président de la République Faustin-Archange Touadéra recevant un lot de médicaments des mains du représentant résident de la Banque mondiale.
Publicité

C’est un début de solution aux problèmes de médicaments enregistrés dans certains hôpitaux en République centrafricaine. La Banque mondiale, à travers le projet SENI Plus, vient d’offrir des médicaments et équipements biomédicaux au ministère de la santé. Ceci, pour améliorer la santé de la population. La remise officielle du lot de ces médicaments a été faite le mardi 22 novembre 2022 à Bangui, en présence du chef de l’Etat, du ministre de la santé et de certains partenaires.

Le don comprend 900 tonnes de médicaments essentiels composés des antibiotiques, des antipaludiques et des équipements biomédicaux tels que les kits de césarienne et des équipements de bloc opératoire qui ont un coût de plus de 3 milliards de francs CFA. La Représentation nationale de la Banque mondiale précise que ces médicaments doivent être distribués gratuitement.  

100.000 femmes enceintes et 426.000 enfants de moins de 5 ans visés 

Publicité

« Le projet SENI Plus vise l’offre des soins de santé de qualité à plus de 42% de la population centrafricaine dont plus de 100. 000 femmes enceintes et 426.000 enfants de moins de 5 ans. Il aidera à l’accroissement de l’utilisation des services de santé essentielle de qualité en appuyant plus de 492 centres de santé et 15 hôpitaux de districts » a précisé Guido Rurangwa, représentant résident de la Banque mondiale.

Le ministre de la santé, Docteur Pierre Somsé, réaffirme son engagement à mettre en place une stratégie de distribution de ces médicaments et équipements biomédicaux dans les districts sanitaires ciblés.

Un déploiement accéléré prévu

« Le plan de répartition de ces équipements et médicaments est prêt et les dispositions sont prises pour les déployer de façon accélérée » a rassuré Docteur Pierre Somsé, ministre de la santé publique.

Le projet SENI Plus qui sera exécuté en République centrafricaine pour une durée de 5 ans, cible les districts sanitaires de la Nana-Mambéré, de la Mambéré-Kadéï, de la Sangha-Mbaéré, de l’Ouham-Pendé, de la Kémo, de la Nana-Gribizi, de la Ouaka, du Bamingui-Bangoran et de la Basse-Kotto.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here