Centrafrique : deux ressortissants franco-algériens arrêtés à Bangui

0
169
Les prévenus franco-algériens arrêtés. Source, Ndjoni Sango.

Deux ressortissants franco-algériens sont arrêtés, lundi 10 juin, à Bangui et placés en détention à la Section des recherches et d’investigations. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on voit les deux hommes à côté d’une importante quantité d’armes et d’effets militaires saisis à leur domicile dans le 7ème arrondissement. La gendarmerie annonce l’ouverture d’une enquête.

Osmani Samir Antonio et Bensalem Hacade sont tous deux détenteurs de passeports français et algériens et d’un titre de séjour à Dubaï. Pistés par les services de renseignement centrafricains, les deux hommes, officiellement installés en RCA depuis quelques années pour des affaires, ont été arrêtés et conduits à la Section des recherches et d’investigations (SRI).

Sur la vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, on les voit à côté d’une valise en fer contenant des armes, engins explosifs et des effets militaires. Du matériel militaire saisi à leur domicile dans le 7e arrondissement lors d’une opération de perquisition.

Qui sont les deux hommes ? Pourquoi détiennent-ils des armes et d’effets militaires alors qu’officiellement ils sont reconnus comme des hommes d’affaires traitant avec certains dignitaires du pays ? Au stade actuel, il est encore difficile de répondre à ces questions, car ni le gouvernement ni le parquet de Bangui n’ont encore réagi à cette arrestation.

A la question de savoir ce qui est reproché à ces deux ressortissants étrangers, une source proche de la SRI a indiqué ce matin à Radio Ndeke Luka qu’une enquête est ouverte, elle suit encore son cours et les droits des prévenus sont respectés.

A l’ambassade de France à Bangui, l’on suit de près le dossier. Une source affirme qu’« à ce stade, l’ambassade de France n’a pas été informée par les autorités centrafricaines de cette arrestation, dont elle a eu connaissance par voie de presse. L’ambassade est prête à exercer sa protection consulaire au profit de ses ressortissants ».

L’arrestation de ces ressortissants franco-algériens intervient quelques semaines après celle de Martin Joseph Figueira, un citoyen Belgo-portugais, arrêté le 25 mai dernier à Zémio au Sud-est de la République centrafricaine. Ce dernier est accusé entre-autres de complot, atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, fourniture de moyens aux groupes armés et de faux et usage de faux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici