Bank Assafa démarrera ses activités avec une vingtaine d’agences

La banque participative, filiale d’Attijariwafa bank, a récemment dévoilé sa nouvelle identité visuelle

0
1840
Youssef Baghdadi, le président du directoire de la nouvelle banque participative
Le lancement de Bank Assafa sera effectif avant la fin du mois de juin. La filiale d’Attijariwafa bank devrait démarrer ses activités avec une vingtaine d’agences à travers le Royaume, a affirmé le président du directoire de la nouvelle banque participative, Youssef Baghdadi.
Visiblement agacé par les nombreuses interrogations sur le démarrage réel de la nouvelle institution bancaire et la sortie impromptue de sa rivale, Umnia Bank, la banque participative de CIH Bank, Youssef Baghdadi a tenu à mettre les choses au point lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca.
Au cours de celle-ci, le patron de Bank Assafa a éclairé l’assistance sur les raisons pour lesquelles la nouvelle entité n’est pas encore en mesure de lancer ses activités et donné une visibilité sur un dossier beaucoup plus complexe qu’on le croit. Ce, dans un ton qui se voulait solennel, pédagogique et précis.
Pourquoi Bank Assafa n’a pas encore lancé sa campagne institutionnelle ? Pourquoi n’a-t-elle pas encore ouvert ses agences ? Pour répondre à ces questions, le président du directoire de la nouvelle entité bancaire a souligné d’emblée les faits justifiant ce retard.
Il a fait observer qu’« il y a encore des choses qui manquent au niveau de Bank Al-Maghrib avant que quiconque puisse commercialiser les produits de la finance participative ». Comprendra qui veut.
Revenant quelques années plus tôt, il a rappelé que Bank Assafa est en réalité présente sur le marché de la finance alternative depuis 7 ans, indiquant que l’embryon de la banque dont il assure la destinée a germé depuis 2010.
«Le groupe a lancé la première institution financière qui traite des produits dits alternatifs par le biais de Bank Assafa qui, depuis, s’atèle à la promotion, à la vulgarisation et à la formation », a-t-il lancé.
« Aujourd’hui, si les banques participatives ont vu le jour, c’est grâce aux efforts de nos équipes : nous avons beaucoup participé à l’émergence de la finance participative et donc servi la place pour le lancement des banques participatives», a-t-il déclaré.
Pour rappel, Attijariwafa bank a reçu son agrément pour le lancement de sa banque participative en début d’année. En effet, le Comité des établissements de crédit, a émis en début d’année (le 02 janvier 2017), un avis favorable sur les demandes formulées pour la création de cinq banques participatives au Maroc dont Attijariwafa bank et trois fenêtres participatives.
Depuis cette date, la Banque centrale s’est penchée sur les outils devant permettre de lancer les banques participatives dont la convention de comptes qui doit être valisée par le Conseil supérieur des oulémas (CSO) sous la supervision de Bank Al-Maghrib et devrait être livrée sous peu.
Autre motif du retard, le système de compensation qui est encore non opérationnel. Celui-ci serait en cours de finalisation au niveau de Bank Al-Maghrib qui «a fait un travail colossal», a admis le président Baghdadi notant qu’il y a tout un écosystème qui travaille sur les banques participatives.
Passé ces deux étapes essentielles, Baghdadi a assuré que son institution pourra effectivement démarrer. «Ce n’est qu’en ce moment qu’on pourra ouvrir des comptes», a-t-il précisé.
Car, même si la banque a des agréments, le président du directoire de Bank Assafa a expliqué qu’en absence de ces deux prérequis, « on ne peut pas commercialiser, ouvrir des comptes ou encore faire de la collecte. Parce qu’aujourd’hui, il y a encore des choses qui manquent ».
Les choses étant maintenant suffisamment avancées, Baghdadi a assuré que la banque va démarrer dans moins de trois semaines avec au moins 20 agences. Elle compterait déjà 160 collaborateurs et serait en perpétuel développement tant au niveau des ressources humaines que des agences.
« On a déjà une large capillarité qui couvre tout le Royaume et on est en train de développer d’autres réseaux pour servir et être de plus en plus proche de notre clientèle », a-t-il assuré.
S’agissant du leadership qu’elle semble clairement se discuter avec sa concurrente sur le marché, il a déclaré qu’il ne voyait pas d’intérêt à l’afficher puisque «je le suis déjà. Il y a un existant, beaucoup de choses sont faites et on n’a pas besoin de se positionner par rapport aux clients puisque-là aussi nous le sommes déjà et les clients nous connaissent. Il n’y a donc pas de raison de se précipiter », a-t-il dit.
A noter que la filiale d’Attijariwafa bank a dévoilé sa nouvelle identité visuelle lors de cette rencontre. L’élaboration du logo «Bank Assafa» est le fruit d’une inspiration née de l’insigne «Barakat Mohamed», un héritage spirituel des premiers musulmans d’Essaouira, a expliqué la banque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici